Promotion 2018/2019

Aurélie Devaux

L1 et L2 Gestion (Dauphine), L3 Économie Appliquée (UCSC Milan), M1 AID DD (Dauphine)

Après plusieurs années sur les bancs de l’université à Dauphine et à la Cattolica de Milan, j’ai eu envie de voir de plus près la réalité du développement. J’ai profité de mon année de césure pour partir aux îles Tonga, petit archipel situé dans l’océan Pacifique, où j’ai réalisé un rapport d’impacts sociaux pour l’institution de microfinance SPBD, qui reprend dans son modèle organisationnel les grandes bases du modèle initial de micro finance développé par Mohammed Yunus au Bangladesh. C’est ensuite en Côté d’Ivoire que j’ai atterri pour accompagner, au sein d’un Conseil Régional, des projets de développement agricole et de mise en place de coopératives de femmes. J’ai à cœur de renforcer mon expertise dans ce domaine pour mieux appréhender la complexité, qui m’a frappée lors de ces deux expériences, des enjeux de ce type de développement.

Tiana Milville

CPGE D2 economie, L3 Gestion, M1 AID DD

J’ai fais une année de césure après le M1 AID. Pendant cette césure j’ai fais deux stages. Un premier au sein de la Fondation Agir contre l’exclusion, en tant qu’assistante de projet rénovation énergétique. J’ai travaillé à la mise en place d’une convention entre GRDF et l’Agence Nationale de l’Habitat pour aider des ménages modestes à rénover leur logement. Lors de mon deuxième stage, j’ai travaillé au sein de la Ligue pour la Protection des Oiseaux en PACA. J’ai travaillé sur la RSE de la LPO mais également sur le développement des partenariats entreprises de cette association.

Aliénor Legendre

Licence de  Sciences politiques (Université de Montréal), M1 de Politiques Environnementales et Management du Développement Durable (Institut Catholique de Paris)

Forte d’une expérience associative et de lobbying environnemental à Agir pour l’Environnement, j’ai voulu comprendre comment il était possible d’appliquer le développement durable dans la sphère économique, c’est pour cela que j’ai décidé d’effectuer un stage d’analyste investissement socialement responsable à Natixis. Grâce à cette expérience, il me paraissait nécessaire de développer mes connaissances en terme de RSE, finance verte et reporting social et environnemental, c’est pour cela que j’ai intégré le master 239.

Philippine Weingarten

L3 Economie Appliquée (Dauphine),M1 AID parcours Economie (Dauphine)

Le développement durable est un mode de vie pour moi et j’ai vite réalisé que je ne pouvais pas dissocier ces convictions de mon parcours professionnel. Une expérience exceptionnelle chez Danone a confirmé cette vocation. Je pense encore que nous pouvons agir pour transformer les modèles économiques actuels pour les rendre plus durables.

Nathaniel Levy

DEGEAD avec parcours ibero-américain (Dauphine), L3 Sciences Sociales parcours économie (échange au Brésil),
M1 AID DD (Dauphine),Césure

 

Un volontariat de permaculture plus l’état de pollution des magnifiques paysages que j’ai traversés m’ont donné l’idée de m’orienter vers le DD. J’aime découvrir d’autres langues/cultures et j’ai adoré mes expériences à l’étranger (Brésil en échange, et Mexique en stage). Mon expérience la plus marquante fut mon stage de conseil en RSE à Mexico, marqué par l’essor de la RSE là-bas et le choc culturel de travailler avec des salariés locaux. Je suis par ailleurs musicien corniste.

Justine Loizeau

Degead parcours germanophone (Dauphine), L3 Economie Internationale et Développement (Erasmus Universität Wien),
M1 AID, Affaires Internationales et Développement DD (Dauphine), Césure

Ce master est avant tout un aiguiseur d’esprit critique pour qui aime se poser des questions sur le modèle de société actuel. Face à l’ampleur des incohérences et limites, il devrait en résulter un abattement général, nous choisissons ici d’être optimistes (et lucides) pour demain.

Mes études ainsi que mon expérience associative et professionnelle ont confirmé mon intérêt pour une économie inclusive, sociale et solidaire. J’ai eu la chance de rencontrer des entrepreneurs, des responsables locaux et citoyens animés par le désir de construire « autrement ». Par exemple, un voyage en Asie du Sud-Est avec une amie du M1AID nous a permis de discuter avec des entrepreneurs sociaux, avec le projet d’en apprendre davantage sur la question du développement et de la diversité des business models

Pourquoi ne pas se projeter en stage et poursuivre en entreprise que de s’engager dans la voie de recherche ? J’ai eu la chance de travailler avec des doctorants en contrat CIFR qui m’ont fait reconsidérer cette chose si « obscure et laborieuse ». J’ai toujours été davantage attirée par les travaux de longue haleine et la pédagogie induite. Le développement durable c’est avant tout un grand champ laissé à la construction de nouveaux cadres de pensée et de transmission aux générations futures !

Laurence Auzary

EM Normandie, Césure

Mon déclic a eu lieu pendant mon stage à la Fondation Yves Rocher, où de nombreuses rencontres avec des entrepreneurs sociaux, des professionnels et des salariés engagés m’ont donné envie d’en apprendre plus sur les enjeux de la RSE. Enfin, mon expérience en Haïti m’a fait prendre conscience que le développement durable est en enjeux mondial car nous n’avons qu’une seule planète 😉

Manon Lahiteau

 Droit Economie Management (ENS RENNES)

Après deux ans de prépa D1 en Droit et Economie, j’ai quitté ma terre natale bordelaise pour partir chez les bretons à l’ENS Rennes au département Droit, Economie et Management. Après trois ans de crêpes, de cidre et de travail, j’ai obtenu un master 1 en droit de l’Union Européenne et l’agrégation externe en Droit-Eco-Management. J’ai toujours été sensibles aux questions environnementales. Je débarque alors cette année à Paris pour le Master 239 en vue d’obtenir tout plein d’outils pour comprendre les enjeux du DD. Le but serait de garder une vision pluridisciplinaire pour travailler dans la fonction publique « quand je serai grande »…

Lucie Guillory

L3 Economie (Paris 1 Panthéon Sorbonne), M1 Action Publique et Régulations Sociales (Dauphine), Césure

Après mon stage de fin de Master 1 en conduite du changement, je me suis rendue compte que je voulais aller plus loin dans l’idée d’amélioration de la qualité et de l’environnement de travail. Mes deux stages de césures (Relations Fournisseurs-Achats Responsables et Diversité-Inclusion) m’ont donné envie de poursuivre cet apprentissage au sein de ce master.

Louis Dumeaux

Première année de classe préparatoire CPGE ENS cachan DE Economie Mathématiques
Licence 2 en Economie-Gestion parcours Diplôme Universitaire Langues et Civilisations Anglais-Espagnol
Licence 3 en Economie Appliquée, M1 en Sciences Sociales du Développement Durable

 

Jeune motivé cumulant vie étudiante et vie musicale, je suis intéressé par le Développement Durable depuis tout jeune grâce à la transmission de l’intérêt pour la nature et la terre de ma famille.
A la suite de mon stage au sein du Ministère de la Culture, j’ai décidé d’allier ma passion pour la culture et le développement durable et travailler pour les festivalsou établissements culturels éco-responsables.
C’est pourquoi j’ai choisi ce master.

Diane Moulonguet

 Bachelor in Business Administration, spécialisation en Finance à l’EDHEC

Je porte un grand intérêt aux problématiques liées au développement socioéconomique et je suis décidée à participer au développement des structures de l’économie solidaire grâce au levier de la finance durable.

J’ai déjà plusieurs expériences en lien avec la finance durable notamment 6 mois de stage chez Alquity à Londres, une société de gestion spécialisée dans l’investissement responsable au sein des pays en développement et 1 an chez BNP Paribas en charge de l’analyse et de la sélection des fonds d’investissement responsable pour la banque privée.

Je m’apprête à faire un semestre de recherche à Rio de Janeiro à la FGV afin de réaliser mon mémoire de recherche sur l’impact investing au Brésil.

Juliette Ricq

Bachelor ESSEC 

Après une expérience très riche en école de commerce à l’ESSEC avec deux échanges (notamment aux Etats-Unis pendant l’élection de D. Trump) puis deux ans d’apprentissage dans le milieu de l’édition, chez Hachette Livre, je ressentais le besoin d’apporter un impact positif à travers ma carrière professionnelle. A la suite d’un service civique dans l’urbanisme et l’efficacité énergétique, intégrer le M2 239 de Dauphine est l’opportunité rêvée d’acquérir des connaissances précises sur le développement durable et de d’apporter un tournant concret à mon projet professionnel.

Chloé Bezault

Licence Economie et Master 1 Economie Internationale à Paris 1
Master 2 Conseil en Entreprise à Paris 13 (en alternance)

Mon parcours académique d’économiste s’est conclu par un apprentissage en tant que Business Analyst dans la Walt Disney Company. L’expérience fut extrêmement enrichissante, mais dénuée de missions à fibre responsable. Or, j’ai toujours été inspirée par le développement durable. Intégrer le Master 239 me permet ainsi de compléter ma formation initiale, en m’apportant des connaissances sur les enjeux environnementaux et sociaux en entreprise.

Cindy Tieu

Licence LEA (Paris Diderot) – Licence d’Economie-Gestion (Assas) – M2 DD et RSO (Dauphine)

J’ai eu la chance d’effectuer une année de césure à Hô Chi Minh au Vietnam (2017-2018) pour un stage/volontariat en Communication & Fundraising au sein d’une association française dont le but est de soutenir scolairement les enfants défavorisés du Vietnam. Les actions principales étaient d’établir les programmes de bourses scolaires et de parrainage, d’apporter des soutiens financiers à des foyers d’accueil, d’assurer la présence de l’eau et de toilettes dans les écoles les plus reculées du pays.
J’ai choisi d’intégrer ce master suite aux différents cours orientés DD-RSE que j’ai suivis à Stockholm (en Erasmus), qui m’ont permis de voir qu’il est possible de concilier valeurs personnelles et projet professionnel.

Laure Van Putten

En cours

Capucine Olivier

Prépa lettres / ESC Rennes

J’ai découvert la RSE au travers de mon alternance en développement RH et j’ai choisi de faire un 2ème master pour acquérir des connaissances théoriques sur le DD et la RSE afin d’en faire mon métier (plus particulièrement dans l’insertion professionnelle par l’emploi).

Pierre Herard

Ecole de Commerce avec Master en International Business

J’ai choisi ce master après une première décision professionnelle

Cécile Wajsblat

BBA ESSEC, 4 ans dont deux en alternance

Après un cursus plutôt généraliste à l’ESSEC, j’ai eu envie de faire ce master pour acquérir des connaissances théoriques qui me manquaient dans le domaine du DD et de la RSE. Cela permettait également de donner plus de cohérence à mon profil et de justifier ma volonté de m’engager professionnellement vers une carrière qui correspondait plus à mes valeurs.

Adélie Marchal

2 années de préparation littéraire, Licence 3 de géographie et d’aménagement à Paris 4 (Sorbonne) ; Master 1 Mondialisation Dynamiques Spatiales et DD Paris 4 (Sorbonne) ; Master 1 AID parcours DD

Après un stage à la FEBEA à la direction des affaires Internationales et environnementales puis un stage chez LVMH à la Direction Environnement en tant que chargée de projets comme pour le Fonds Carbone du groupe, je continue aujourd’hui de travailler chez eux avec un CDD en parallèle du master239.

Eva Cetinjanin

Licence Sciences Economiques et Sociales, Dauphine suivie d’un M1 AID parcours Développement Durable (2017-2018), M2 DDRSO (2018-2019)

Après une licence en Sciences Economiques et Sociales, je voulais une formation mêlant enseignements d’économie, de gestion et prise en compte des enjeux sociaux et environnementaux. Le master 239 correspondait parfaitement à mes attentes. Souhaitant terminer ma formation théorique avant mon premier stage, je n’ai pas fait de césure.

Koudjo Johnson

Droit/ sciences politiques/RSE &DD

Juriste à la base, je me suis orienté vers les métiers de la RSE et du développement durable car j’y trouvais du sens. Je me suis rendu compte que j’avais fait le bon choix durant un stage de longue durée, que j’ai effectué au Ministère de la transition écologique et solidaire. Ce stage m’a permis de d’acquérir des connaissances techniques et d’élargir mes perspectives professionnelles.

Gabriel Landete

Double Licence Humanités et Science politique suivi d’un Master en Relations Internationales spécialisation « Études Environnementales ».

Après des études plutôt généralistes proposant une approche internationale des questions environnementales, je me suis orienté vers le Master 2 DD & RSO de Dauphine dans le but de « changer d’échelle ».

Au niveau international, j’ai pu voir rapidement les limites des régulations environnementales et surtout le manque d’enthousiasme des législateurs. Une approche par le bas, à travers un accompagnement des entreprises, en montrant notamment la possibilité d’un développement durable rentable, m’a semblé plus pertinente.

C’est ainsi que j’ai intégré le Master 239 à Dauphine, dans l’objectif d’obtenir les outils économiques, managériaux, comptables … d’une vraie stratégie de développement durable.

Sophie Dubly

Licence d’Economie & Gestion à la Faco Paris, arrivée à Dauphine en Master 1 AID parcours Développement Durable (2016 – 2017).
Actuellement dans le M2 DDRSO 239 en voie recherche.

Lors de ma césure, je suis partie en volontariat en Inde, puis j’ai effectuer un stage au sein du cabinet de conseil SECAFI (conseil auprès des instances représentative de personnel) en tant que Stagiaire Consultant Diagnostic Economique et Stratégique.
Etant donnée que je suis en voie recherche, je vais effectuer mon second semestre à l’université de Vienne, mais cela ne m’empêchera pas d’effectuer un stage de fin d’étude après mon échange.

Sarah Ben Abdallah

Licence en Gestion à Tunis Dauphine puis M1 AID Parcours DD

J’ai intégré le master 239 avec l’espoir de trouver des solutions aux problèmes environnementaux et sociaux de notre époque. Au final, je me retrouve avec encore plus de problèmes et pas beaucoup de solutions… mais mon envie de faire changer les choses est toujours la même et mes espoirs ne sont pas détruits ! Malgré cette vision, le master 239 c’est aussi une très belle promo, d’excellents profs et beaucoup de bons souvenirs 😉

Arthur Courbis

Associate Degree in Arts (en 2 ans) puis Bachelor of Arts in Political Sciences, Kansas ( en 4 ans) ( USA)

Après avoir passé 8 semestres aux Etats Unis dans le cadre de l’obtention de mon Bachelor, j’ai fait le choix difficile de revenir en France pour faire ce master 239 au lieu de rester et travailler aux Etats Unis, ayant obtenu un permis de travail pour ce faire.
Ce qui m’a touché pendant mes années aux Etats Unis, c’est la grande diversité de personnes vivants sur ce territoire. Cela m’a donné une nouvelle perception de la réalité car j’ai rencontré des individus résidant aux Etats-Unis depuis leurs enfance sans légalité, des étudiants émigrés en quête d’opportunités, des professeur ayant quittés leurs pays d’origine pour trouver une terre d’accueil offrant la sécurité et l’espoir d’une vie nouvelle.
Ce que je retiens avec reconnaissance de cette expérience, c’est donc la diversité des individus, qui malgré leurs différences culturelles, partagent les même rêves : vivre en sécurité et en famille, pouvoir envoyer leurs enfants à l’école et avoir un travail permettant de vivre avec dignité. 

Valentine Prévot

Ecole d’ingénieurs de Purpan (ingénieure agronome)

Après avoir découvert une filière alimentaire aux tensions sociales et environnementales fortes, j’ai voulu un projet professionnel qui réponde aux enjeux de la mondialisation et de la transition écologique. Un Master en agriculture et développement durable, un stage au sein de la startup PHENIX qui lutte contre le gaspillage alimentaire, l’accompagnement de l’entreprise Bastidarra dans sa démarche RSE et pour finir le Master Développement Durable de l’Université Paris Dauphine ont ainsi rythmé les trois dernières années de ma vie et m’ont donné de nombreuses idées pour l’avenir !

Juliette Collard

En cours