Présentation du master

 

Le parcours 239 “Développement Durable & Responsabilité des Organisations” a pour objectif d’assurer à ses étudiants une formation aux enjeux de demain. Créé en 2004, il forme depuis ses étudiants à devenir des spécialistes du Développement Durable et de la Responsabilité des Organisations dans leurs définitions les plus larges. Il leur permet également de se doter de connaissances et d’outils variés, afin de concilier les activités humaines avec des préoccupations écologiques, sociales et économiques. Pour ce faire, la formation est véritablement pluridisciplinaire en ce qu’elle délivre des cours couvrant globalement compétences quatre disciplines que sont la gestion, l’économie, la sociologie et le droit.

Forts de cette diversité, les profils des étudiants sortants sont très variés, pouvant alors aspirer à travailler aussi bien dans le secteur public que le secteur privé. En effet, le Développement Durable est désormais une composante nécessaire de la politique des entreprises mais aussi de toutes sortes d’organisations, presque désormais essentielle voire cruciale étant données la multiplicité des parties prenantes concernées et l’évolution des cadres réglementaires. Par ailleurs, pour un engagement efficace et efficient, il est nécessaire d’assortir de telles politiques d’une démarche de suivi et de contrôle reposant sur des critères de validation et d’évaluation précis ; ces derniers étant abordés en cours.

A noter que le parcours se décompose en deux voies. Une voie recherche offrant l’opportunité aux élèves la choisissant de réaliser leur second semestre à l’étranger, dans une université partenaire de Paris Dauphine, où ils pourront approfondir un sujet particulier pour lequel ils rédigeront un mémoire. Dans ce cadre-ci, la formation peut également se poursuivre par des études doctorales et déboucher sur l’enseignement et la recherche. L’autre est la voie professionnelle dans le cadre de laquelle les étudiants effectuent un stage d’une durée minimum de quatre mois afin de mettre en pratiques les connaissances acquises lors de la formation. Dans ce dernier cas, les étudiants ont l’opportunité, chacun à leur façon, de mobiliser les éléments théoriques étudiés, pour par exemple analyser des supports juridiques sur le droit de l’environnement et le droit social, établir des diagnostics économiques et stratégiques ou encore accompagner les organisations dans leur recherche de meilleures pratiques en termes de Développement Durable et de RSE.

L’insertion professionnelle se situe principalement dans les entités dédiées à la Responsabilité Sociale et Environnementale, ainsi qu’à l’audit et au conseil, mais aussi dans les métiers de l’économie verte, du Développement Durable et de la Responsabilité Sociale des entreprises à proprement parler.