Le mercredi 23 Octobre 2019, nous nous sommes rendus aux « Cinq Toits », géré par Plateau urbain, coopérative d’urbanisme transitoire, qui propose la mise à disposition d’espaces vacants pour des acteurs culturels, associatifs, et de l’économie sociale et solidaire. Telle est donc la proposition de ce tiers lieu situé dans le sud du 16ème arrondissement de Paris, au sein une ancienne caserne de gendarmerie et ouvert depuis 2019. Les 4 500 mètres carrés ont été investis par l’Association Aurore – qui est aussi à l’initiative de Grands Voisins dans l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul – dans un cadre d’occupation temporaire d’une durée de 2 ans. Les Cinq Toits accueillent également des personnes en situation de précarité ou d’exil.

La Cour principale

Nous avons été reçus par Adrien Roques, responsable de site, qui nous a proposé une visite du lieu. Tout d’abord, nous avons pu voir l’espace dédié aux ateliers d’art-thérapie, où les artistes plasticiennes Catherine Larré et Marie-Laure Colrat proposent des séances aux enfants et aux adultes ayant subi des violences multiples sur leur chemin d’exil. Ces deux artistes proposent aussi des ateliers de création libre ainsi que d’autres services ouverts aux habitants du quartier.

Nous avons également eu l’opportunité de découvrir un espace vert d’agriculture urbaine, qui comprend des activités de compostage ainsi qu’un chantier participatif pour fabriquer des meubles. Selon Adrien, cet espace a une réelle importance pour le projet, puisqu’il permet d’échanger avec les habitants du 16éme arrondissement à travers les différentes activités proposées, ainsi que de mobiliser des bénévoles.

Le jardin partagé et le chantier participatif

Les Cinq Toits offrent tous les jeudis un atelier, géré par l’association Solicycle Paris, permettant aux habitants du quartier de faire réparer leurs vélos, donner leurs vélos usagés ou encore acheter des vélos d’occasion.

Atelier de vélos

Nous avons ensuite rencontré les bénévoles du Recho, une association solidaire menée par des femmes, cuisinières professionnelles, et des artistes. Cette association a pour but de créer du lien et de développer le vivre ensemble par la cuisine. Ils se sont installés aux Cinq Toits, ce qui a donné un restaurant dont la cuisine est engagée sur le naturel, le bio ainsi que les produits locaux, de saison et à faible empreinte carbone. La cuisine y est une occasion de favoriser les échanges avec les étrangers qui habitent dans le tiers lieu.

La Table du Recho

Pour terminer, un débat a eu lieu entre certains des responsables des Cinq Toits et les étudiants du master 239, avec la participation des professeurs Véronique Perret et Baptiste Venet. Plusieurs questions relatives aux tiers lieux ont été abordées, notamment celle de la dichotomie entre le manque de logements et le nombre de bâtiments vides dans la région parisienne – selon Adrien, l’ensemble des bâtiments vides de Paris correspond à la surface de 40 tours Montparnasse ! Nous avons aussi parlé de la gouvernance, du financement et de l’impact social du projet des Cinq Toits, qui prennent en compte beaucoup de valeurs non-marchandes.

Un grand merci à toute l’équipe des Cinq Toits pour leur accueil lors de cette soirée riche en découverte de si belles initiatives. Nous vous invitons à mieux connaître le lieu et ses projets et événements et notamment à la suivre sur les réseaux sociaux !

Les Cinq Toits

51 boulevard Exelmans

75016 Paris

Metro Exelmans (ligne 9)

Les Cinq toits : facebook.com/LesCinqToits/

Plateau urbain : https://www.plateau-urbain.com/

Aurore : http://aurore.asso.fr/

Le Recho : https://www.lerecho.org/

La Table du recho : https://www.facebook.com/LaTableduRECHO/

Solicycle : http://solicycle.org/

Rédaction de l’article : Rafael Costa & Lucille Mangin

Photos : Rafael Costa & Lucille Mangin